Dojo d'arts-martiaux Mâcon

Dojo d'arts-martiaux Mâcon

Sports
195 Allée René Cassin
71000 Mâcon

Voir sur Google Maps ›

Tél. : 03 85 34 27 72
Site web. : dojomacon.wordpress.com/
Email. : jean-luc.masnieres@wanadoo.fr

Créé en 2009, au sein du Complexe sportif des Saugeraies, le Dojo d’arts martiaux Mâcon a ouvert une section ju-jitsu en 2010, pour accueillir en plus des débutants adultes de tous âges.

Avec une équipe d’enseignants qualifiés et expérimentés, qui vient encore de s’élargir, le club mâconnais accueille s’est organisé pour accueillir pour cette nouvelle saison les pratiquants de tous les niveaux et pour toutes les formes de pratiques, dès 14 ans pour les adolescents et sans limite pour les adultes, avec la constitution de groupes de niveaux.


Sont ainsi proposés : judo technique, ju-jitsu, taïso et judo sportif., avec des passerelles et parties de travail en commun entre sections, sous la direction de Jean-Luc MASNIERS, professeur DE 2ème degré, ceinture noire 5ème dan, de Mireille FOUILLOUX, professeur DE 1er degré, 3ème dan, assistés d’Hervé TOUILLON, 4ème dan et Guy BELLEFIN.


Au-delà des entraînements hebdomadaires, des séances de travail approfondies sont organisées le samedi, plusieurs fois chaque mois, pour l’étude et la maîtrise des katas (les formes codifiées), du gokyo (la nomenclature technique) et pour la préparation des unités de valeur ju-jitsu, avec les mêmes enseignants, renforcés par 4 professeurs diplômés : Jean-Claude MENEGAZ, 4ème dan, Guy NOBLET, 3ème dan, Guy CHEVROLAT 3ème dan et Jean-Pierre JACQUART, 2ème dan.


Des enjeux mobilisateurs pour chaque section : coupe kata en mars à Mâcon, accompagnement de Sandrine MARTINET-AURIERES pour sa préparation olympique…

Outre la préparation des hauts grades, les judokas impliqués dans le travail technique et les katas relèveront un nouveau challenge, avec la seconde édition de la coupe kata de Mâcon, qui a acquis ses lettres de noblesse en 2010 et dont l’auditoire va s’élargir pour de second épisode.


Sur le plan sportif, la section qui se met en place vise à la fois à préparer Sandrine MARTINET au quotidien, afin qu’elle soit en mesure physiquement et techniquement d’accéder au podium des Jeux Paralympiques de Londres en août 2012, pour obtenir le seul titre qui lui manque. Un travail qui sera mis à profit pour reconstituer une équipe de compétiteurs, masculine et féminine et apporter au club de nouveaux lauriers.


Et pour ceux qui n’ont pas ou plus les capacités immédiates à pratiquer les formes dynamiques du judo ju jitsu, une section de Taïso vient d’être créée pour aider les personnes intéressées, débutants, comme anciens pratiquants ou blessés en retour. Au moyen de renforcement musculaire, assouplissements, éducatifs et exercices divers, les pratiquants se mettent en condition pour intégrer le moment venu les autres sections. Tandis que certains resteront fidèles à cette forme d’entraînement, capable de devenir aussi un moyen de développement personnel.