Le musée retrouvé au Musée des Ursulines.

Publié le 7 novembre 2017

Du 18 novembre au 20 mai 2018, le musée des Ursulines de Mâcon accueillera une des plus importantes collections d’objets d’art et de curiosité de la région Bourgogne–Franche-Comté.

En 2016, la Ville de Mâcon acquiert les collections de l’Académie qui formaient dans l’hôtel Senecé un musée principalement dédié au souvenir d’Alphonse de Lamartine (1790-1869).

 Parmi les 543 numéros se détachent quelques peintures nordiques et françaises rares, mais aussi un remarquable ensemble d’objets d’art comprenant des meubles, des tapisseries, des céramiques et des albâtres sculptés. Une étude a permis de retrouver la provenance de cette collection d’objets d’art qui forme un ensemble homogène : elle a été constituée au 19e siècle par la famille Girard, propriétaire du château de Byonne à Sologny, dans le Mâconnais. Jeanne Guichard-Girard, fille du collectionneur, en fit don à l’Académie entre 1937 et 1942 pour constituer, selon ses volontés, un musée dédié au souvenir de sa famille au sein de l’hôtel Senecé. La plupart des oeuvres y prirent place après la guerre. Celles qui figurent dans l’exposition Le musée retrouvé ont bénéficié de recherches complémentaires, permettant d’apporter un éclairage inédit sur leurs origines. 

Grâce à cette acquisition exceptionnelle qui vient rejoindre l’ensemble réuni par la famille Ronot durant la même période, le musée des Ursulines possède aujourd’hui l’une des plus importantes collections d’objets d’art et de curiosité de la région Bourgogne–Franche-Comté, témoignage d’un art de vivre à la française et du goût des collectionneurs du 19e siècle.