Mâcon : le Quai des Marans inauguré

Publié le 4 septembre 2017

Plus que jamais la ville de Mâcon se transforme ! Après la rénovation des places et plusieurs années le nouveau visage de l'Esplanade Lamartine, c'est au tour du quai des Marans de dévoiler une nouvelle facette.

Plus que jamais la ville de Mâcon se transforme ! Après la rénovation des places et plusieurs années le nouveau visage de l'Esplanade Lamartine, c'est au tour du quai des Marans de dévoiler une nouvelle facette.

Depuis 2015, des travaux ont été entrepris pour embellir et réhabiliter le quai des Marans afin d'améliorer la cohabitation entre les riverains et les croisiéristes.

 Deux ans plus tard, le quai remis à neuf dispose de nombreux équipements modernes qui garantissent la sécurité des habitants et un bel accueil aux touristes. Le Conseil Régional, les Voies Navigables de France, le FNADT, FEDER et le Conseil Départemental ont apportés leur soutien à ce projet.

Ces travaux viennent couronner une politique de modernisation, après la construction du multiplexe Cinémarivaux, du SPOT ou encore du port de plaisance. L'Esplanade Lamartine et le quai des Marans fusionnent. Pourtant, tout n'a pas été simple, en raison des caprices de la météo et des crues à répétition de la Saône, qui ont freiné l’avancée des travaux en début d’année. Pour respecter les délais de l’imposant chantier, les maîtres d'oeuvres ont dû réorganiser le planning de départ. 

Dans la même ordre d'idée, les ponts de Saint-Laurent-sur-Saône et Mitterrand vont être reliés d’un seul et même tenant . Une aubaine pour les riverainss, victimes de nuisances sonores et autres pollutions visuelles relatives à la dégradation de la chaussée.

Un site également placé sous le signe de l'innovation : le quai des Marans sera le premier site en France équipé de bornes électriques pour les bateaux. Ce système, très développé en Allemagne notamment, va mettre fin aux nuisances sonores engendrées par les bateaux stationnés à quai.Un système qui permettra à six bateaux de s’arrêter de manière simultanée. 

Hervé Troccaz