Mini World Lyon

Publié le 5 janvier 2017

350 mètres carrés féériques, pour toutes les générations !

LA FOLIE DES GRANDEURS

Mini World Lyon, c’est avant tout l’histoire d’un homme qui a fait preuve de ténacité  : Richard Richarté. Pendant 4 ans, ce dernier a porté à bout de bras ce projet, pour en faire tout simplement le premier parc miniature animé en France. Le parcours fut semé d’embûches avec de nombreuses consultations, des castings de modélistes, des défis techniques et un déménagement de site, nécessitant précision et doigté.

Le résultat est là  : près de 350 mètres carrés féériques, qui conquirent toutes les générations.

Tout a été pensé pour séduire le plus grand nombre. Le sens du détail est admirable. Chacun pourra s’amuser ainsi devant les clins d’œil adressés aux visiteurs, comme la présence du célèbre Charlie, de la série britannique "Où est Charlie  ?", devant un étal de légumes. La douzaine de spécialistes qui ont travaillé sans relâche à sa conception, pendant deux ans et demi, n’ont rien laissé au hasard. Mieux, ils ont su truffer cet univers foisonnant de saynètes drolatiques, de personnages connus, de clins d’œil savoureux… Vous pourrez passer dix minutes devant un décor sans parvenir à en observer le quart. Revenez quelques minutes plus tard, vous découvrirez de nouveaux détails. C’est vraiment étonnant.

Les petits ne sont pas oubliés et peuvent grimper sur les barrières, réalisées par les élèves de l’École Boisard de Vaulx-en-Velin, pour admirer les maquettes.

Pour pousser le réalisme jusqu’au bout, le balade est également olfactive ! Il suffit, au visiteur, de fermer les yeux et de se laisser envoûter par les odeurs, pour se retrouver à manger une barbe à papa à la fête foraine, dans un sous-bois à cueillir des champignons, ou encore en ballade en montagne au milieu des sapins. 

Point d’orgue et clou du spectacle  : le mode nuit. Les visiteurs ont alors le plaisir, pendant quelques minutes, d’être plongé dans le noir et d’admirer les décors lumineux encore plus féériques que les rayons des jouets dans les jardineries, lors des fêtes de noël. Car l’excellente idée, de Richard Richarté et de son équipe, est d’avoir eu recours à des projections lumineuses sur les murs, en remplacement des traditionnels fonds de décor. Une création de Théoriz Studio.  Le tout permet de varier les ambiances à l’infini  ! Ces multiples projections nous font voyager tout autour de la planète.

Le nombre de scènes animées dans le décor demeure conséquent. Certaines sont actionnées en continu, d’autres sont commandées à la demande par le visiteur. Des blocs de boutons-poussoirs, disposés le long des rambardes, permettent de les déclencher. Une temporisation les laisse fonctionner un moment avant de les couper.

Quelques bâtiments spécifiques ont été créés spécialement par les maquettistes, à l’instar de la halle des studios de tournage. Il n’en existe pas d’équivalent dans le commerce, ce qui rend la visite de Mini World Lyon très appréciée, même pour les modélistes amateurs.  

On reste subjugué également par le réalisme des cours et étendues d’eau. Pour parvenir à un tel degré de réalisme, les professionnels ont eu recours à du plexiglas de 10 mm d’épaisseur. Ce matériau, transparent, est peint en sous-face à l’aérographe. Sur cette surface parfaite, les «  Constructeurs de Mondes  », comme ils se surnomment eux-mêmes, ajoutent des vaguelettes et du clapot en médium d’acrylique de peintre. Cette matière, parfaitement transparente, permet d’empâter et créer des reliefs. Utilisé pur, en plusieurs couches, le médium brillant garde sa transparence et crée des vagues ou des remous.

La grande attraction du parc demeure incontestablement la grande roue. Elle brille de 1000 diodes électroluminescentes et porte fièrement les couleurs de Mini World Lyon. 

Les adeptes de nouvelles technologies ne sont pas en reste  avec la mise à disposition d’applications pour smartphones, grâce à l’accès wifi libre dans tout le parc. Elles vous permettront de découvrir de nombreux détails lorsque vous passerez près des bornes, mais aussi de résoudre une énigme, de vous localiser facilement lors de vos déambulations dans les mondes miniatures. 

La ville, la campagne, la montagne, les trois mondes de Mini World seront complétés, dès 2017, par un quatrième, qui s'appliquera à reproduire les quartiers les plus typiques de la ville de Lyon.  

Six mois après son ouverture, Mini World Lyon a déjà séduit près de 100  000 visiteurs. Le 'mini' a conquis un maximum  !

Hervé Troccaz

Mini World Lyon, au Carré de Soie, 3, avenue de Bohlen, à Vaulx-en-Velin. 

Ouvert tous les jours de 11 heures à 18 heures, jusqu'à 19 heures les samedis et dimanches. Tarif : 14 € (13 € sur internet), 9 € pour les 4-12 ans (8 € sur internet), gratuit pour les moins de 4 ans. Site  internet : miniworldlyon.com - Tel  : 04.28.29.09.19

Aux origines de Mini World Lyon

Le Mini World Lyon revendique ouvertement ses origines allemandes. Ainsi deux peintres flamands du 16e siècle, Jérôme Bosch et Pieter Brueghel sont à l’origine d’un style pictural bien particulier  : le Wimmelbild, un mot signifiant "objet caché". La peinture Le Jardin des Délices de Jérôme Bosch en est une bonne illustration. Les Wimmelbild, ce sont de magnifiques illustrations qui fourmillent de détails et qui sont tout simplement parfaites pour faire parler les petits ! Ces images incitent les enfants à chercher les détails et les situations insolites. Elles les invitent à raconter des histoires et permettent de construire un vocabulaire très varié.

A ce titre, le Wimmelbild est devenu une catégorie de livres de jeux très populaire outre-rhin, qui s’est ensuite étendue au monde entier. L’exemple le plus connu, à ce jour, est la série de livres "Où est Charlie  ?"  créée par l’anglais Martin Handford.

Mini World Lyon est également inspiré du Miniatur Wunderland de Hambourg.

Mini World Lyon en chiffres

 Un petit monde de 350 m2 avec près de  :

30 000 habitants 'de poche'

4 000 animaux

40 000 arbres

200 véhicules animés

150 trains

30 000 LED

70 000 heures de travail, effectuées par une vingtaine de personnes qui ont œuvré à la réalisation des mondes pendant deux ans et demi.

Les photos Mini World Lyon